Douze décembre. Nous venons de quitter le froid de la Suisse à destination de la Thaïlande. Dans le vol reliant Abu Dhabi à Bangkok, une thaïlandaise me préviens que la température est particulièrement élevée pour cette saison. Je ne réalise pas la mesure de ses dires et je me prends une claque de chaleur humide étouffante en sortant de l’aéroport. Cette météo caniculaire nous accompagnera les semaines à venir…

La première partie de notre périple nous mènera de Bangkok à l’extrême nord de la Thaïlande. Bangkok est une capitale bouillonnante à tous points de vue. Nous la sillonnerons durant cinq jours en long, en large et en travers: des klongs (canaux) en bateau pour découvrir le peuple thaï vivant d’une manière lacustre aux temples majestueux retraçant l’histoire du Siam. Retrouvez dans cet article nos dix activités coup de coeur:

1. faire une croisière sur la rivière Chao Praya

Bangkok est nommée la « Venise de l’Est ». C’est un moyen idéal pour découvrir la ville et apercevoir ses principaux centres d’intérêts comme le Grand Palais (LE site touristique populaire), Wat Arun (Temple de l’Aube) ou Wat Pho (Temple du Bouddha couché). Vous pouvez opter pour un tour organisé dans les klongs (plus coûteux) ou simplement vous mêler aux locaux à bord des nombreuses navettes qui sillonnent la rivière d’embarcadère en embarcadère. Le coût est très bas, il faut compter CHF 0.20 par trajet.

2. explorer les temples de la ville (et se faire masser ensuite)

L’architecture, les jolis motifs en verre et les décorations dorées sont véritablement éblouissants, tandis que la vénération que vouent les bangkokiens aux temples et la dévotion des moines qui y vivent est une chose unique à vivre. Nous avons particulièrement aimé Wat Pho. C’est un des plus grands et des plus anciens temples bouddhistes de Bangkok. Il abrite un Bouddha couché sur son lit de mort, sur le point d’accéder au nirvâna. Elle fait quarante-trois mètres de long et quinze mètres de haut. Ses pieds sont incrustés de nacre représentant les cent-huit états de Bouddha. Mais c’est aussi ici que se trouve l’école de médecine et de massage thaï originale où l’héritage des sagesses de la médecine traditionnelle thaï a été instruite et développée. Pratiquement tous les masseurs thaïlandais sortent de cette école. Nous en avons profité pour nous faire « labourer » les mollets. Les massages thaïs ne sont pas les plus relaxants. Douillets s’abstenir! Ce fut aussi l’occasion de nous rafraîchir par cette chaleur de plomb sous l’arbre de Bodhi.

3. goûter l’authentique cuisine thaï dans la rue

Bangkok est une cuisine ouverte. A chaque coin de rue, on trouve un boui-boui improvisé. Je dois avouer que je n’étais pas rassurée pour mon intestin à l’idée de manger dans la rue. Et bien, je me suis ré-ga-lée! Non seulement la cuisine thaï est délicieuse (préparée à la minute) mais en plus, les prix défient toute concurrence (compter cinq francs pour un festin à deux). Du traditionnel Pad Thaï – un plat de nouilles au poulet avec plein de légumes et des cacahuètes écrasées, les vendeurs de rue proposent tout un tas d’en-cas: jus de fruits frais, riz gluant, sauterelles grillées, crêpes aux bananes, etc… Adopter la culture thaïlandaise, c’est aussi, adopter sa cuisine de rue.

4. dormir dans un palace à un prix dérisoire

Si il y a une ville où se faire plaisir avec un hôtel de luxe, c’est bien Bangkok. Les hôtels sont incontournables par rapport à ce que l’on peut s’offrir en Europe. On a opté pour le Banyan Tree à l’arrivée et son fameux Sky Bar et pour le Lebua Tower au retour, lieu de tournage du fameux Very Bad Trip 2.

5. vous faire confectionner un costume chez un tailleur

Nous avons testé un des nombreux tailleurs de Sukhumvit Road. Au programme: choix du modèle, choix du tissu, mensurations, essayages du patron et confection.

6. faire du shopping dans les centres commerciaux gigantesques

Acheter une Ferrari, faire une partie de bowling ou s’offrir un blanchiment de dents: tout est possible dans ces immenses centres commerciaux. C’est aussi l’occasion d’échapper à la chaleur et de se réfugier au frais.

7. boire un verre dans un Sky Bar

Le truc à faire si vous voulez voir une vue magnifique à trois cent soixante degrés de Bangkok: prendre un verre dans un Sky Bar, où pour le prix (un peu élevé) d’une boisson vous pourrez voir un coucher de soleil sur la ville. Le plus connu est certainement le Vertigo Bar, disons que cela tombait bien puisque le Banyan Tree était notre hôtel ou le Sky Bar du Lebua avec son dôme doré.

8. monter à bord d’un tuk-tuk, le moyen de transport le plus thaï

Rien de tel pour découvrir le rythme survolté des rues de la ville. Il se frayera un chemin entre les centaines de voitures embouteillées aux heures de pointe. Ne pas oublier de s’assurer que le chauffeur a compris où vous voulez vous rendre! La ville est tellement grande qu’il est fréquent de se faire balader. Un des plaisirs est l’utilisation de ses différents modes de transport qui sont, à eux seuls, une expérience en soi. Et ils sont nombreux: bateau, skytrain, métro, tuk-tuk, taxi…

9. visiter le quartier chinois de Bangkok

Ce quartier est l’un des plus anciens de Bangkok et l’un des plus grands Chinatown du monde. L’énergie du quartier est électrique. Les couleurs rouges et or dominent, les enseignes sont en symboles chinois, une pagaille extraordinaire règne entre la multitude de magasins vendant cote à cote, pièces détachées et vêtements en soie, alimentations en gros et quincaillerie, crapauds séchés et bijoux en or…

10. visiter les marchés de la ville

Notre coup de coeur va au marché Pat Klong, près de Wat Pho. D’un côté le marché aux fruits et légumes, de l’autre le plus grand marché aux fleurs de Bangkok. S’y promener, c’est pénétrer dans la vie locale et éveiller tous ses sens. Roses, orchidées et autres pétales transitent par milliers chaque jour, créant un oasis de couleur et de parfums.